Blancpain GT Series Circuit Paul Ricard 24-26 Juin 2016

 

Bandeau_2

Depuis que je suis arrivé dans le sud, la manche du Blancpain GT Series au Castellet est l’un des évènements que j’attendais le plus tellement j’en ai bavé en voyant les photos de l’année dernière. Non seulement, cet évènement regroupe plusieurs compétitions  permettant de varier les types de voiture sur la piste, mais il attire également de nombreux propriétaires de belles voitures permettant d’avoir un parking très bien fournis! Mais ce n’est pas tout. L’année dernière, c’est surtout la présence d’un club d’Ultracars (comprenez de voitures sportives valant généralement plus d’un million d’euro)  qui a fait parler de l’évènement. Cette année, l’expérience est renouvelée! Non seulement, le club sera de retour là, mais en plus, ils communiquent dessus (contrairement à l’année dernière) ce qui me laisse penser que le rendez-vous sera exceptionnel!

Avant de réellement commencer, je tiens à vous préciser que cet article est un peu long… J’ai beaucoup hésité à le diviser en 2, voir 3 parties, mais je n’ai pas réussi à trouver de solution juste pour le diviser. Je le laisse donc en une seule, il y a un peu plus de 300 photos alors, accrochez vous! Je vais éviter de mettre trop de texte inutile, si j’y arrive. Dans tous les cas, je ne peux pas être tenu responsable si vous êtes pris en flag en train de le lire au boulot! 😉

J’avoue qu’au premier abord, c’est le club ultracar qui m’a attiré vers cet évènement. Pendant la semaine qui précède l’évènement, j’essaye au maximum d’éviter les réseaux sociaux et forums où je risque de me gâcher la surprise en apprenant à l’avance ce que je vais voir. Comme biensûr je suis incapable de tenir, j’apprends que quelques voitures très intéressantes sont déjà sur les lieux.

Samedi matin, le réveil sonne à 5h! J’ai beau n’être qu’à 45 minutes du Circuit, l’accueil presse ouvre à 7h et j’ai envie d’y être le plus tôt possible pour d’une part, avoir le moins de monde possible autour des voitures et d’autre part, essayer de voir les voitures arriver et se mettre en place. Je tarde à me mettre en route et n’arrive au circuit qu’à 7h30. Mais, bien m’en a pris car à peine arrivé, je me retrouve seul à seul avec cette magnifique Pagani Huayra, dont la configuration qui me paraissait douteuse en photo se montre sublime en vrai, si ce n’est la partie en carbone du capot avant qui n’est pas à mon goût.

DSC_6171 DSC_6186

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais, la première photo est à elle seule ce qui peut justifier de se lever à 5h. Se retrouver seul, face à une merveille pareille sans rien autour pour gêner et il s’en est fallu de peu, car si vous regardez la deuxième photo, il y a une ombre à gauche. Je n’ai eu que quelques minutes avant qu’une autre voiture vienne se garer à côté!
Bon, j’avais dis que je ne parlerais pas trop… On enchaîne avec le « padock » si je puis dire, car la taille de cet évènement est tout bonnement incroyable. Habituellement, le circuit est composé de stands, coté piste, pour les équipes, de padocks, qui sont à l’arrière des stands là où sont stockés les camions des écuries et autres bazars, et après, ce sont des parking, A, B, C, D, un peu plus loin, E et F et encore plus loin, le G …
Ici, on est recalé d’office au parking G. Tous les autres parkings sont réquisitionnés pour les teams et transformés en stands! Si je ne dis pas de bêtises, (ça serait étonnant), c’est plus d’une centaines d’écuries voir 150 qui sont présentes!

DSC_6198 DSC_6205

DSC_6209 DSC_6211

DSC_6218 DSC_6220

DSC_6214 DSC_6216

Le Blancpain, c’est le royaume de Lamborghini. Autant vous dire que je n’en ai jamais vu autant en une seule journée!

DSC_6298 DSC_6299

DSC_6302 DSC_6304

Je passe devant les tentes Ultracar qui sont encore fermées. En les voyant, j’ai comme un gros doute. Il n’y en a que 6! C’est très peu par rapport à ce qu’il y avait l’année dernière. J’espère me tromper et que des voitures resteront hors des tentes.  Je me faufile dans une, et me retrouve nez à nez avec la bestiale Pagani Zonda R! Voiture qui n’a ni le droit de rouler sur route, ni en compétition. En gros, elle ne sert qu’à rouler sur circuit, de manière privée ou lors d’évènement comme celui-ci quand des sessions sont prévues en roulage libre. Les autres tentes sont vides…

DSC_6227 DSC_6230

En attendant que le reste arrive, je me dépêche d’aller chercher ma chasuble à l’espace média. En chemin:

DSC_6236

Lorsque je reviens …

DSC_6243 DSC_6245

J’ai raté l’arrivée de la 996 GT1! 🙁 Sa tente reste ouverte et ils en profitent pour ouvrir celle de la Zonda R.
J’étais au courant de sa présence et j’avais hâte de la voir car il s’agit de ma 3 ème 996 GT1 de route en l’espace d’un mois alors qu’il n’y en a eu que 23 de produites.

DSC_6263 DSC_6256

Je fais ensuite un rapide tour des padocks afin de découvrir ce qu’il s’y cache. Je passe devant les monoplaces:

DSC_6309 DSC_6310

DSC_6311

Comme celles-ci ne m’intéressent pas plus que ça et qu’il est déjà 9h passé, je retourne voir du côté du parking si de belles choses sont arrivées.
C’est le cas de cette Lamborghini Gallardo Performante Spyder qui arrive:

DSC_6272

Elle rejoint un bel alignement qui comporte déjà la Huayra, une FF, une California, une nouvelle R8, 2 Mc Laren 570S et 650S et toute une tripotée de Porsches etc.

DSC_6328 DSC_6339

Intrigué par les nombreux passages de voitures de compétition devant nous, alors qu’elles vont des padocks vers le parking, ma curiosité me pousse à les suivre, voir où elles vont.

DSC_6288 DSC_6327

Je me retrouve dans la cours du bâtiment SRO, là où, les habitués des lieux le savent, reposent de vrais bijoux, mais qu’on ne peut voir…

DSC_6355 DSC_6359

La toute nouvelle 488 GT3 inspire mon coté « cadrage artistique ».

DSC_6358

Tandis que la porte du bâtiment est ouverte, je ne peux m’empêcher d’aller regarder dedans, et j’y découvre quelques merveilles.
DSC_6362 DSC_6364

Habituellement, je suis du genre à ne pas oser. Avec Paul qui m’accompagne, on se dit que finalement, si on rentre, à part se faire mettre rapidement dehors, on n’a pas grand chose à perdre.

C’est en fait ici que les voitures viennent faire leur pesée avant la compétition.

DSC_6397

Hormis ça, c’est l’occasion de découvrir quelques merveilles qui dorment ici:

DSC_6365 DSC_6366

Alors qu’on photographie la P1 GTR, le responsable des lieux nous interpelle. Paul est mis dehors, et moi, en tant que média, suis autorisé à rester! Cool!

DSC_6393 DSC_6409

Mais je ne m’attarde pas plus longtemps. La P1 et la Gumpert allant bientôt sortir rejoindre les Ultracars, on se met en position pour les voir rouler dehors.

En attendant, des voitures continuent d’arriver, et pas les moins intéressantes! Comme cette rare Ferrari 575 Superamerica.

DSC_6439 DSC_6452

DSC_6462 DSC_6467

Une Sls qui rentre de la pesée tractée par un quad

DSC_6483

et j’en arrive à me faire surprendre par les deux qu’on attendait!
Voici la Gumpert, suivie par la P1 GTR.

DSC_6503 DSC_6513

Ce qui nous amène à 4 (Zonda R, 996 GT1, P1 GTR et Gumpert Apollo) le nombre d’Ultracars présente. Ayant un doute sur l’appartenance de la Huayra à ce club.
Retours vers le padock où je retrouve une Aventador SV que j’ai aperçu arriver de loin.

DSC_6543

Surprise, dans l’une des tentes encore fermée se trouvait la LaFerrari de Peter MANN. Je savais qu’elle serait présente et m’étonnais qu’elle ne soit pas encore là. Elle était simplement encore cachée.

Peter MANN est très connu pour son implication dans de nombreux évènements caritatifs, notamment rêve d’enfants malades à Dijon.
Ici, alors qu’un enfant prend sa voiture en photo, il l’invite à monter dedans et lui donne même les clés pour qu’il prenne la pose devant ses parents.

DSC_6559 DSC_6561

C’est l’heure d’entrer en piste! Les ultracars vont rouler et je suis bien décidé à immortaliser ça du mieux que je peux mais mes craintes se confirment. La Huayra ne roulera pas. Je me place d’abords à l’entrée des stands afin d’avoir une belle vue de face, en légère contre plongée.

DSC_6610 DSC_6616

Puis vu sur l’arrière lorsqu’elles entrent sur la pit lane.

DSC_6626 DSC_6623

DSC_6630 DSC_6635

En me focalisant sur la 996 GT1, je rate la P1 GTR qui la suit de près, mais, ce n’est pas grave, la principale, c’est clairement la GT1! Je fais même l’impasse sur la Gumpert et monte sur mon vélo pour rejoindre les derniers virages du circuit avant qu’elles n’y arrivent.
En revanche, le doute s’installe de plus en plus. Seulement 5 voitures pour l’ultracars? Le reste arrivera-t-il au court du weekend ? Où pas…

A leur premier passage, je fais n’importe quoi… Mes réglages ne sont pas bon du tout, les photos ne sont absolument pas présentables.
Au deuxième passage, c’est pas beaucoup mieux… Deux photos sauvent un peu le truc, et encore.

DSC_6654 DSC_6711

Et là … pas de troisième passage !! La Gt1 rentre aux stands! Au tour suivant, c’est la LaFerrari qui rentre. Sur 30 minutes de session, elles ne font que 2 et 3 tours!
Il ne reste alors que la Zonda R, la P1 GTR et la Appollo.

DSC_6749 DSC_6676

DSC_6748 DSC_6761

Je ne sors pas grand chose de potable de cette session. Je me rassure en me disant qu’il en reste encore 3 dans le weekend pour me rattraper!

Il est midi et une bonne pause déjeuner s’impose. Alors que je suis à ma voiture sur le parking, les Huracan du Blancpain Super Troféo sont en pleine séance de qualification et cette séance à l’air très mouvementée, vu les 2 sorties de la voiture de sécurité.

Retour au padocks et je tombe face à cette mini 250 California, tellement plus fun qu’un Quad pour tracter les pneus!

DSC_6871

Alors que je rejoins Guillaume, celui-ci me prête son objectif 28mm, afin que je puisse tester. En effet, depuis que j’ai changé d’appareil, je n’ai qu’un 70-200 et un vieux 18-105 DX qu’il va falloir que je change. C’est donc l’occasion de tester une focale fixe.

DSC_6933

 

DSC_6883 DSC_6900

DSC_6905 DSC_6907

Un petit détour par l’espace média afin de se rafraichir.

DSC_6912

Retour au niveaux des stands. Les voitures sont prêtes pour la course de ce soir.

DSC_6934 DSC_6935

Au loin, un camion plateau porte une Huracan qui a l’air d’avoir souffert des qualifications!

DSC_6917

On s’approche un peu. Visiblement, le weekend est terminé pour celle là!

DSC_6947 DSC_6957

Et elle n’est pas la seule à avoir souffert.

DSC_7038

Quelques grid-girls en balade prennent la pause.

DSC_6924

Toujours au 28mm, cette F40 fraichement arrivée est le parfait sujet pour tester!

DSC_6979 DSC_6969

Un petit tour du reste des voitures présentes:

DSC_6980 DSC_6981

DSC_7061 DSC_7072

DSC_7074 DSC_7091

DSC_7096 DSC_7099

Configuration originale pour cette Bentley:

DSC_7101

Retour sur la Huayra.

DSC_6984 DSC_6992

Voilà une robe qui va plutôt bien avec la voiture!

DSC_7023

L’heure tourne et c’est déjà à nouveau le moment où les Ultracars rentrent en piste. Vu mon échec du matin, je pars m’installer cette fois à la sortie des stands en espérant faire mieux. Pour le moment, c’est encore les monoplaces qui tournent.

DSC_7150

Et les voici en piste!

DSC_7157 DSC_7166

DSC_7170

La Zonda R sort en même temps que le passage de la GT1. Parfait!

DSC_7197 DSC_7200

Aller, direction le premier virage pour avoir un peu de mouvement.

DSC_7232 DSC_7235

Et voilà… Encore une fois, la GT1 n’aurai fait que 2 tours… Je ne suis pas encore très satisfait de mes prises… La Zonda, la Gumpert et la P1 continueront de tourner accompagnées par une gallardo, une porsche et une F12, histoire de combler un peu ce vide intersidéral qu’est ce Ultracars club… La LaFerrari ne tournera pas cette session et pour cause, son propriétaire pilote dans la course qui va suivre.

DSC_7260 DSC_7343

Fin de session, c’est l’heure du Grid-walk! Comprenez là, les voitures qui participent à la course la plus importante du weekend vont se mettre en place sur la grille de départ. A cette occasion, la grille est accessible à beaucoup de monde! Jusqu’à maintenant, je n’ai pas été voir les voitures de compétition en piste. Je me suis contenté des Ultracars. Je compte bien remédier au problème avec cette course qui a la réputation d’être très animée! Le départ est donné à 18h et l’arrivée à minuit. La course dure 6h, ce qui laisse le temps de chercher de bons spots pour les photos mais en plus, la lumière changeante et la course de nuit vont être des nouveautés pour moi.

Biensur, je ne peux résister au charme de ces demoiselles.

DSC_7351 DSC_7358

DSC_7354 DSC_7371

Les voitures arrivent, il faut être vigilant et ne pas rester devant!
McLaren 650 S GT3Ferrari 488 GT3, Audi R8 LMS, Bentley Continental GT3, Nissan GT-R Nismo GT3, Lamborghini Huracan GT3, Mercedes-AMG GT3, BMW F13 M6 GT3, Porsche 911 GT3 R, Ferrari 458 Italia GT3, Aston Martin Vantage GT3, Jaguar G3 . Un plateau vraiment riche et varié et surtout, énorme car pas moins de 57 voitures sur la piste!

DSC_7374 DSC_7386

DSC_7391 DSC_7403

DSC_7409 DSC_7411

DSC_7415 DSC_7425

Une particularité très appréciable au circuit paul ricard est qu’il y a beaucoup de personnel féminin, même au sein des commissaires de piste comme quoi, le sport automobile n’est plus un univers si masculin que ça. Il y a même plusieurs femmes pilotes ce weekend.

DSC_7439

A gauche, la Bentley piloté par Chris Harris (que je ne verrai même pas…) à droite, la 458 de Nicolas MELIN.

DSC_7447 DSC_7483

DSC_7452 DSC_7454

DSC_7458 DSC_7469

Peter MANN à troqué sa LaFerrari bleue pour une 488 GT3 bleue.

DSC_7492 DSC_7495

C’est l’heure d’évacuer la grille!

DSC_7503

Je reprends mon vélo posé en bord de piste et je file vers le virage du Camp, à l’extrémité Ouest du circuit où on a une vue d’ensemble d’une grand partie de la piste, idéale pour voir le départ. D’ailleurs, vu le nombre de photographe présent sur la bute, j’en conclus que c’est une bonne idée de se mettre là! Au passage, je n’ai jamais vu autant de monde en bord de piste!

Voilà la voiture de sécurité suivie de la troupe qui chauffe la gomme.

DSC_7509 DSC_7515

DSC_7540 DSC_7543

Et c’est parti!!!!!!

Avant même d’arriver ici, le classement à déjà bougé avec la perte de 3 places de la Ferrari qui était 2ème.

DSC_7557 DSC_7565

Au tour suivant, c’est la Ferrari de tête qui est reléguée à la 9ème position! C’est très mouvementé!

DSC_7593 DSC_7600

Mais très difficile de suivre le classement quand on ne voit qu’un passage par tour et qu’on a les yeux rivé dans l’objectif.

DSC_7610 DSC_7622

DSC_7625 DSC_7629

Ca se bastonne dans tous les sens!

DSC_7637 DSC_7639

DSC_7642 DSC_7731

DSC_7766 DSC_7770

Et déjà une première perte!

DSC_7833

Je remonte lentement afin de faire quelques filés sur la ligne droite.

DSC_7846 DSC_7849

DSC_7856 DSC_7872

Bon, je passe encore pour un petit joueur quand je vois tous les autres avec leurs lances roquettes! Et encore, il y en a des pires!

DSC_7901

Quelques vues de face:

DSC_7891 DSC_7904

Je continue de remonter pour varier le point de vu, mais aussi la lumière.

DSC_7910 DSC_7967

DSC_7952

Il est maintenant 19h, je décide d’aller faire ma pause casse-croute en attendant que la lumière devienne vraiment intéressante et il faut prendre des forces car après, j’enchaine jusqu’à minuit! Au retour, je tombe sur quelques beautés:

DSC_7977 DSC_7979

DSC_7981 DSC_7982

DSC_7984 DSC_7986

DSC_7988

Je retourne en piste mais cette fois-ci, coté intérieur et je remonte vers les derniers virages. A l’entrée des stands, déjà quelques victimes de la course.

DSC_7998

DSC_7999 DSC_7995

Voilà un des moments que j’attendais! Le Castellet offre vraiment une lumière magnifique lorsque le soleil se couche.

DSC_8004 DSC_8010

DSC_8023 DSC_8051

DSC_8276 DSC_8289

DSC_8345 DSC_8346

DSC_8360 DSC_8366

Je prends un peu de hauteur sur la bute qui est derrière moi:

DSC_8431 DSC_8453

Alors que je redescends, une Huracan en difficulté arrive avec un pneu éclaté.

DSC_8621 DSC_8628

Rien de tel qu’une bonne bouffée d’odeur de pneu brulé pour se réveiller!

Je vous présente rapidement mon principal compagnon du weekend qui m’a évité les maux de pieds habituels et m’a fait gagner en flexibilité par rapport aux navettes.

velow

Il ne me reste plus qu’à investir dans un panier de guidon pour éviter les coups que se prend l’appareil photo quand je l’ai en bandoulière…

A ce moment là, alors que la lumière est au top et que le soleil va bientôt passer derrière les montagnes, je décide de changer d’endroit. Le but étant d’aller en face, dans le même virage,  mais de l’autre côté de la piste, afin d’avoir les voitures en contre jour dans la ligne droite.

En chemin, alors que j’arrive aux stands, je suis scotché par l’atmosphère que donne la lumière. Je n’ai pas l’autorisation d’aller dans les stands, je n’ai que celle de bord de piste. Je reste donc assez éloigné et contemple ce véritable spectacle.
La poussière de frein libérée lors des changements de pneus contribue également énormément à cette atmosphère.

DSC_8679 DSC_8696

DSC_8744

Ce moment me donnera même ma photo préférée du weekend:

DSC_8747

Je repars en direction du dernier virage mais de l’autre coté de la piste. Au lieu de passer par la grille par laquelle on accède au bord de piste et qui se trouve au premier virage, j’utilise un raccourcis qui consiste à aller dans la tribune du public, et de demander au commissaires de piste de m’ouvrir une petite grille. Seulement, les commissaires ne m’entendent pas les appeler, et les nombreux photographes présents refuseront tous d’aller les prévenir pour moi. Merci les gars… Je reste donc un petit moment sur le talus accessible au public, mais loin de la piste. Le soleil s’est couché, j’ai raté mon occasion de faire de belles photos… Là, je suis trop loin, c’est pas terrible.

DSC_8874 DSC_8825

DSC_8820

Je remonte sur mon vélo et retourne en direction du premier virage. C’est un très gros freinage et on peut faire de belles photos avec les disques de frein qui rougissent et les flammes qui s’échappent parfois de l’échappement.

DSC_9021 DSC_9041

DSC_9060 DSC_9086

Les photos de nuit sont un exercice assez délicat. Je me surprends moi-même à m’en sortir pas trop mal sur ce coup là!

DSC_9127 DSC_9155

DSC_9232

DSC_9221

Freinage un peu trop appuyé pour cette Ferrari 458.

DSC_9322 DSC_9422

Deux photos assez surprenantes de cette Amg GT. La première, d’où vient cette boule de feu à la roue arrière? La deuxième, un autre photographe à déclenché avec un flash au moment de ma prise en filé ce qui donne un aspect particulier, notamment au niveau des jantes qui sont à la fois figées et en mouvement.

DSC_9553 DSC_9554

DSC_9581 DSC_9608

DSC_9611 DSC_9625

DSC_9677 DSC_9693

Ne voyant pas de flamme sortir des autos, je m’approche à l’intérieur du premier virage où de nombreux photographes s’étaient installés.

DSC_9703 DSC_9743

Je comprends tout de suite pourquoi! Certaine voitures ont le fond qui frotte dans le virage ce qui laisse une belle trainée d’étincelles.
Note à moi-même, observer ce qu’observent les autres photographes. Même si je ne suis pas du genre à vouloir faire comme les autres, parfois, il y a des choses à coté desquelles il ne faut pas passer.

DSC_9746 DSC_9762

Et ca se bastonne toujours, même de nuit! En témoigne le parechoc avant de la Huracan verte.

DSC_9771 DSC_9794

DSC_9811 DSC_9837

La Mc Laren est celle qui m’aura le plus envouté ce weekend, avec ces chalumeaux à l’arrière.

DSC_9857 DSC_0023

DSC_0110 DSC_0119

DSC_9876 DSC_9901

DSC_9897 DSC_9950

DSC_9985 DSC_9987

DSC_0005 DSC_0007

DSC_0104 DSC_0121

Pas de pitié pour les parechocs!

DSC_0128

DSC_0129 DSC_0130

DSC_0168 DSC_0313

Je redescends lentement vers le bout de la piste mais celle-ci se trouve moins éclairée. Au bout, l’éclairage passe coté intérieur donc, les voiture seront en contre jour. Ca peut quand même être intéressant.

DSC_0200 DSC_0254

DSC_0340

DSC_0391

 

DSC_0406 DSC_0435

DSC_0455 DSC_0496

Les flammes sont très timides sur les 488! C’est la seule que j’ai eu, et sans la voir.

DSC_0572

Il est presque 23h30, la fin de la course approche et en ayant vu quelques photos de l’année dernière, je sais qu’il y a un feu d’artifice qui sera tiré au dernier virage. Je remonte donc le long de la piste et j’en profite pour aller un peu plus loin, voir ce que donne l’éclairage dans le double droite du Bausset.

DSC_0587 DSC_0649

Et je trouve un endroit très intéressant! Mais, vu la luminosité, peu de photos potables.

DSC_0656 DSC_0668

Bientôt minuit!

DSC_0806

Je rejoins le dernier virage sauf que, ayant voulu m’équiper léger, je n’ai ni mon 18-105, ni mon trépied…
Du coup, pour les belles photos du feu d’artifice, c’est raté!

DSC_1040

La course se termine, pilotes et commissaires se saluent honorablement.

DSC_1104 DSC_1128

Je comptais aller faire quelques photos de nuit dans les stands, mais, levé depuis 5h, je suis épuisé. En longeant la ligne droite des stands, je tombe sur la cérémonie du podium. 3 catégories, 3 remises de prix! J’immortalise ça quand même.
La victoire revient à la Mc Laren 58, suivie par la Ferrari 488 50 et la Audi R8 3.

DSC_1164 DSC_1218 DSC_1265

Sur ce, non, on ne se quitte pas! Pas déjà!

Comme je l’ai dit au début, je n’avais pas envie de scinder ce reportage en 2. J’ai beaucoup moins à dire sur le Dimanche donc, j’enchaine!

10h, j’arrive au circuit pile poile pour les Ultracars. J’ai rêvé toute la nuit qu’il allait y avoir le double de voitures aujourd’hui, mais non! C’est même encore pire car la LaFerrari et la GT1 ne tournent pas…
Aller, direction le virage de la sainte Baume.

DSC_1329 DSC_1338

DSC_1351 DSC_1396

DSC_1428 DSC_1465

Décidément, je ne suis toujours pas satisfait de mes prises. En plus, j’ai toujours ce goût un peu amer de la déception du plateau par rapport à ce à quoi je m’attendais. Je n’arrive même pas à me satisfaire de ce que j’ai devant moi, alors que, ce n’est pas rien! Autant, la P1 GTR et la Gumpert Appollo me font presque ni chaud ni froid, autant, la Zonda R reste quand même une sacrée machine!! Celle qui me fait le plus d’effet, c’est la GT1 et elle aussi me déçoit puisqu’elle ne tourne pas…

Fin de session, je remonte la piste. Des GT3 vont à nouveau prendre le départ!
Les grid girls croisées hier sont à nouveau là.

DSC_1497

Je découvre un peu la nouvelle R8 grâce à ce safety car. J’en ai déjà croisé plusieurs mais, elle me laisse vraiment totalement indifférent, contrairement à la première version à sa sortie.

DSC_1505 DSC_1507

Les voitures se mettent en place sur la grille.

DSC_1514 DSC_1527

Et la mise en place à pris un peu de retard, du coup, la grille est tout de suite évacuée pour lancer le départ.

DSC_1538

DSC_1557 DSC_1572

Course toujours très animée.

DSC_1579

DSC_1586 DSC_1597

DSC_1612 DSC_1698

DSC_1633 DSC_1650

DSC_1654 DSC_1716

DSC_1732 DSC_1713

Cette course ne dure qu’une petite demie heure et se termine déjà. C’est désormais l’heure de la seconde course la plus intéressante du weekend!
Celle pour laquelle il y a déjà eu 2 safety car pendant les qualification la veille, le Huracan Super Troféo.

Mise en place sur la grille, et, de nouvelles Grid Girls!! 😀
Aller, rien que pour vous, un petit tour de ces jolis sourires.

DSC_1812 DSC_1821

DSC_1824

DSC_1829 DSC_1835

DSC_1839 DSC_1849

DSC_1856

On reprend ses esprits! Les voitures arrivent et il faut rester vigilant!

DSC_1867 DSC_1873

DSC_1878 DSC_1886

 

DSC_1889

Voici ma déco préférée du plateau même si l’arrière est un peu too much.

DSC_1896 DSC_1902

J’en avais oublié une! 😉

DSC_1916

DSC_1933

La grille est évacuée.

Bandeau

Et c’est parti!

DSC_1948 DSC_1952

Le nombre de voiture est assez impressionnant.

DSC_1959 DSC_1964

Et ca se bouscule!

DSC_1981 DSC_1983

La Huracan est très connu pour être un véritable lance flamme à roulettes. Je me positionne donc au freinage afin de faire quelques filés en espérant chopper quelques flammes.

DSC_1987 DSC_2011

Je reste un bon moment à cet endroit et curieusement, je n’en vois pas… Je remonte un peu et là magie opère sur la orange.
Remarquez également le brouillard de chaleur qui se dégage des entrées d’air du capot avant!

DSC_2064 DSC_2188

J’ai mis un temps avant de comprendre qu’en fait, j’étais trop tard dans le freinage pour les avoir, il m’a fallut remonter un peu avant le freinage.

Celle-ci est un peu timide, c’est la fin de la flamme, on la voit clairement re-rentrer dans l’échappement, mais, j’adore cette photo.

DSC_2424

Ha!! En voilà une qui s’exprime comme il faut!

DSC_2493

Il n’y en a pas à chaque coup malheureusement, mais, ca n’empêche pas les photos d’être pas trop mal.

DSC_2506 DSC_2566

Ce petit exercice pour attraper les flammes, c’est plus de 2000 photos prises en rafale pour une dizaine de bonne…

DSC_2589 DSC_2845

DSC_2924 DSC_2872

Là encore, certaines voitures ont souffert! Vous noterez la fâcheuse tendance qu’on les Huracan à perdre leurs roues arrières!

DSC_2600 DSC_2836

En revanche, regardez qui est là!

DSC_2069

C’est bien celle d’hier dont la porte et le train arrière avaient été arraché! Impressionnant!

Fin de session! Je suis resté à la même place toute la course, c’est un peu dommage, mais, c’est le seul endroit où il y a un arbre et où on peut être à l’ombre.

Les Ultracars rentrent à nouveau en piste.

DSC_2930 DSC_2948

Mais je les boude. Je retourne dans les stands.

DSC_2961
Les voitures du prochain plateau se mettent en place, pendant que les Ultracars sortent de la piste.

DSC_2997 DSC_2998

DSC_2979

DSC_3024 DSC_3035

DSC_3042 DSC_3047

Le weekend touche à sa fin pour moi. Je décide d’y mettre un terme. Un rapide tour des padocks me montre à quel point les batailles sont rudes pendant les courses. On est loin de la F1 où les pilotes pleurnichent et se font sanctionner dès la moindre touchette.

DSC_3059 DSC_3062

Depuis l’espace média:

DSC_3069

Biensur, je ne peux m’empêcher de faire un rapide tour du parking et des padocks.

DSC_3075 DSC_3082

DSC_3085 DSC_3093

DSC_3095

Et je terminerai par cette belle demoiselle qui sort de la Miura. Classe absolue!

DSC_3106

Voilà, c’est fini pour le Blancpain Series! Une chose est sûre, le rendez-vous est pris pour l’année prochaine et cette fois, je n’aurai pas d’attente, si ce n’est d’être en bord de piste d’une course de folie!

Comme toujours, je vous invite à vous inscrire à la newsletter, même si je dois l’avouer, j’ai très peu de temps à y consacrer.

Sur ce, je vous dis à la prochaine! J’ai beaucoup de retard sur mes articles comme le tour auto, le sport et collection, le V de V, le grand prix historique de Monaco etc…
J’enchaine tellement les évènements que je n’ai plus le temps de les traiter. Heureusement, l’été devrait être assez calme pour que je puisse rattraper mon retard. Donc à très vite!

 

 

 

 

Leave a reply

Fields marked with * are required


© 2015-2020 - Milithium Photos - Rémi COLIN - CR-Virage. Photographies non libres de droits.

  • facebook
  • flickr